Lis moi avec webReader

La Chambre de métiers et de l'artisanat de Lot-et-Garonne  a pour mission de représenter, promouvoir et défendre les intérêts généraux de l'artisanat et de promouvoir le développement des entreprises du secteur.

Elle accompagne les artisans dans chaque étape de sa vie professionnelle : apprentissage, création d'entreprise, formation, développement économique, transmission d'entreprise.

La CMA est un établissement public administratif de l’État créé par décret mais géré par 25 membres élus par les chefs d’entreprises et leurs conjoints ;

 Le Préfet assure la tutelle de l’État et suit les principaux actes administratifs et financiers à postériori.

Outre le fait qu’il existe généralement une Chambre de Métiers et de l’Artisanat par département, la représentation de l’Artisanat est assurée :

Au plan régional par les Chambres Régionales de Métiers et de l’Artisanat (CRMA) ou par les Chambres de Métiers et de l’Artisanat de Région (CMAR)

 Au niveau National par l’Assemblée Permanente des Chambres de Métiers et de l’Artisanat (APCMA)

NB: Depuis le 29/02/2016, la CMA 47 est une section de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat Interdépartementale ( CMAI)

Les secteurs d’activité de l’artisanat

Aujourd’hui, l’Artisanat compte plus de 250 métiers mettant en œuvre de nombreux savoir-faire techniques et talents artistiques. Les activités artisanales sont répertoriées dans la Nomenclature des Activités Françaises Artisanales (NAFA). Elles se répartissent en quatre grands secteurs d’activités :

Les deux critères d’appartenance au secteur de l’Artisanat

 

Critère d’activité : ce sont toutes les entreprises qui produisent, transforment, réparent et réalisent des prestations de services.

 

Critère de dimension : une entreprise artisanale doit avoir au maximum 10 salariés ou 15 salariés si le chef d’entreprise possède un titre de Maître Artisan dans son métier (ne sont pas compris : les apprentis, les conjoints, aides familiaux, handicapés).

La majorité des entreprises artisanales emploient moins de 10 salariés mais elles peuvent dépasser ce seuil et rester inscrites au Répertoire des Métiers si le chef d’entreprise, son conjoint ou son associé, remplit les conditions nécessaires de qualification.